Crédit immobilier : emprunt sans apport

emprunt sans apport

Le financement sans apport est envisageable pour les crédits immobiliers à destination d’entreprise. Il y a des institutions de prêt qui s’engagent à défendre des projets audacieux et rentables. Néanmoins, le dossier de financement gagne à être tout à fait convaincant. L’octroi ou le refus du crédit dépendra largement de la situation du débiteur.

Investissement sans apport dans un immeuble de bureau ou une surface de vente, c’est aujourd’hui réalisable !

La majorité des investisseurs ne pensent pas pouvoir ouvrir une activité sans aucun apport d’argent. Et pourtant, c’est une erreur monumentale ! Il est malvenu d’étouffer des projets audacieux et prometteurs sous prétexte d’un manque de ressources : création d’un fonds de commerce, rachat d’un local de bureau ou de logistique, reprise de parts sociales sur un immeuble d’entreprise… Aujourd’hui, il est possible de financer un investissement immobilier avec zéro contribution personnelle. Néanmoins, le promoteur doit disposer d’arguments convaincants pour ouvrir les yeux du banquier sur la faisabilité et le rendement estimatif du projet. Bien sûr, le prêteur évaluera les chances de réussite de votre affaire à travers plusieurs indicateurs d’appréciation : l’emplacement favorable, le bon état du logement, le potentiel économique du quartier, la situation de l’activité du locataire ainsi que le montant des bénéfices industriels ou commerciaux, la pratique régulière de l’exploitation.

Le client doit démontrer sa capacité à honorer les dettes prévues

A part l’immeuble, l’octroi du crédit dépendra de la solvabilité du client. La banque opposera son refus à votre demande, si l’argent destiné à régler l’emprunt provient d’activités rémunératrices aléatoires. Le profil idéal est un salarié en CDI occupant un poste de cadre supérieur dans une entreprise, un fonctionnaire qui perçoit un salaire continu ou un client nanti d’une épargne conséquente. La banque sera d’autant moins réfractaire à l’idée de financer totalement l’investissement que vous justifiez d’un salaire enviable et d’actifs liquides sur votre compte. Il est de mise d’apporter des justificatifs de revenu, notamment la fiche de paie, l’avis d’imposition ou les relevés bancaires des trois derniers mois, pour que le prêteur puisse évaluer votre limite d’endettement.

Dans quelles conditions l’apport personnel est indispensable ?

La banque est en droit d’exiger une contribution pécuniaire de votre part, si le projet pour lequel le prêt est sollicité ne relève pas de votre domaine d’expertise, et que vous êtes démunis d’expériences qui auraient pu prouver votre réussite sur un plan d’investissement similaire. L’apport personnel est aussi inévitable, si l’origine des revenus est précaire.